Faire un bilan de ses compétences

Le bilan de compétences est une démarche professionnelle qui a tendance à se généraliser de plus en plus. Dans quelles circonstances y a-t-on recours, comment se déroule-t-il, et quels bénéfices en retire-t-on ? Bien qu’on y procède dans des circonstances variées, le bilan de compétences suit une méthode relativement standard, et procure des bénéfices proportionnels à l’investissement du candidat.

Quand y avoir recours ?

Du fait de l’évolution du marché du travail, on est de plus en plus amené à changer plusieurs fois de postes au cours de sa carrière, ce qui a engendré le besoin de se remettre en cause professionnellement et de créer des outils d’évaluation de son travail. Les circonstances dans lesquelles se ressent le besoin de procéder à un bilan de compétences sont nombreuses : les autodidactes qui souhaitent valoriser leur acquis, les personnes ayant vécu une interruption de carrière pour raison professionnelle ou personnelle.

Il s’adresse également aux salariés qui souhaitent demander une promotion ou donner une nouvelle orientation à leur carrière, parce qu’ils s’ennuient dans leur poste, veulent élargir leurs horizons, ou anticipent une restructuration.

Comment se déroule un bilan de compétences ?

Il nécessite, tout au long du processus, un investissement important, tant en temps qu’en énergie personnelle. En effet, il s’agit d’une démarche active accordant une grande part à l’introspection, le conseiller ne faisant qu’aider à définir les grandes lignes du bilan. Il commence par une phase préliminaire qui permet de définir les besoins personnels auxquels il répondra. S’ensuit une étape d’investigation qui permet d’identifier les compétences et de construire un projet professionnel réaliste.

Le bilan de compétences doit intervenir au moment propice où le candidat se trouve prêt, car outre l’investissement personnel important qu’il doit fournir, il va subir une véritable remise en question à laquelle il convient de faire face de façon constructive afin de tirer le bénéfice maximum de la démarche.

Quels en sont les effets ?

Réalisé avec un candidat investi, le bilan de compétences génère un grand nombre de bénéfices. En mettant en lumière les diverses capacités du candidat, il restaure ou renforce la confiance en soi notamment lorsqu’on traverse une période difficile.

Il approfondit la connaissance de soi et de son environnement. Il permet également de faire le point sur ses aptitudes et de gérer sa vie professionnelle en évitant d’importantes erreurs et en maîtrisant son parcours.

C’est une excellente façon de préparer une reconversion, qu’elle s’inscrive dans le cadre d’une réorientation de carrière spontanée ou comme anticipation, voire suite à un licenciement.

Le bilan de compétences est aujourd’hui devenu un outil de gestion de la vie professionnelle quasi-incontournable auquel il peut être conseillé d’avoir recours au cours de sa carrière. Se remettre en question et s’(auto)-évaluer régulièrement, permettent d’en prolonger les effets bénéfiques.